Dépistage du cancer du col HPV : compte rendu réunion Ministère

Le syndicat Les Biomed a sollicité une réunion ministérielle pour échanger sur la place des biologistes médicaux dans la prévention et le dépistage des infections à papillomavirus humains (HPV) avec les propositions ci-dessous.

Grâce à un système de dépistage optimal, nous pourrions diminuer la mortalité de 1000 femmes par an en France et près d'une femme sur deux n'a pas de suivi correct.
Avec les nouvelles recommandations HAS de 2020, les biologistes médicaux sont massivement impliqués puisqu’ils réalisent une grande partie des recherches HPV par PCR qui est devenue la technique majoritaire (réalisée de 30 à 65 ans versus 25 à 30 ans pour le frottis cytologique).

Notre objectif est d’utiliser toutes les énergies disponibles pour améliorer le dépistage et la prevention des pathologies liées à HPV et nous souhaitons que les biologistes médicaux soient inclus dans toutes les campagnes.
Les laboratoires et leur personnel ont de nombreux atouts :
  • 5000 sites (secteur privé et public) en France, avec un nombre important de personnel
  • Des médecins biologistes en capacité de réaliser les frottis dans presque tous les laboratoires de France
  • Prise de RDV aisée, avec délais d’attente courts, même si un médecin n'est pas sur site
  • Habitude prise des patients de venir au laboratoire en premier recours en période covid 
  • 500 000 patients par jour qui poussent la porte d'un laboratoire hors covid
  • Connexion informatique des laboratoires avec MES et les CRCDC (centres régionaux de coordination du cancer du col) : en cours de travail avec l’Agence du Numérique en Santé (ANS) pour améliorer le tracing avec transmission des résultats consolidés et centralisés pour l'évolution de la surveillance et de la stratégie nationale de dépistage.
Ce que nous proposons pour fluidifier le système et améliorer dépistage et vaccination :
  • Ajout des laboratoires sur la lettre de dépistage envoyée aux femmes de France (et non uniquement dans le dépliant), aux côtés des médecins généralistes, gynéco et sages-femmes
  • Ajout des pharmaciens biologistes (+/- IDE à réfléchir) pour la réalisation des frottis cervico vaginaux : le prélèvement est actuellement autorisé mais qu'en vue de réalisation d'une PCR et non pas pour analyse cytologique en cas de positivité. C'est une situation ubuesque à modifier.
  • Possibilité de vaccination au laboratoire par les biologistes et les IDE avec sensibilisation à cette vaccination auprès de la population cible et obtention d'un stock tampon de vaccins via les pharmacies partenaires. Les laboratoires ont des locaux adaptés avec règles d'hygiène, sécurité, confidentialité, traçabilité, gestion des déchets et toutes les compétences nécessaires. 
Les BIOMED s'engagent en termes de communication :
  • Diffusion de vidéo dans les salle d’attente de laboratoires et affiches de sensibilisation
=> Vidéo réalisée par Tanguy Leroux : HPV : Nouvelles unités spéciales face aux Papillomavirus
  • Rédaction de messages sur l'importance de la vaccination et sa population cible sur les comptes rendus de résultats de PCR HPV
Tous ces éléments permettraient de récupérer une partie de la population en marge du système de santé : il serait dommage que des femmes passent au travers du dépistage faute de communication ou d'accès aisé à des lieux de réalisation du prélèvement.

Pour Les BIOMED,
Lionel Barrand
Président
 

Offres d'emploi

Biologiste médical hospitalier

- Région: Pays de la Loire

- Date de début souhaité: dès que possible


PHC temps plein - Toulon Hopital Sainte Musse

- Région: Provence Alpes Cote d'Azur

- Date de début souhaité: le plus tôt possible


Connectez-vous à votre compte