Robin Reynier - Portrait d'un jeune biologiste entrepreneur

IMG_0992.jpg                                                                                                  LOGO_Biologistes_Médicaux_OK_-_2_6.png

Bonjour Robin, peux-tu nous expliquer pourquoi la biologie médicale ? 

Bonjour à tous, alors à travers mon environnement familial, j’ai toujours été attiré par le monde médical. C’est donc tout naturellement que je me tourne vers la médecine en 2006 et plus particulièrement vers la spécialité de biologie médicale lors de mon choix pour l’internat.

La biologie médicale possède 3 forces majeures qui m’ont poussé à choisir cette spécialité :

  • Elle est primordiale dans la prise en charge du patient car elle participe à plus de 70% des diagnostics médicaux.
  • Elle permet de créer des liens forts et consolidés avec les professionnels de santé du territoire (médecin, IDE, sage-femme,…)
  • Elle est l’une des rares spécialités qui permet d’allier parfaitement la médecine et l’entreprenariat.

Diplômé en 2016 de la faculté de Montpellier, j’ai profité des années qui suivent pour allier l’utile à l’agréable et emmagasiner de l’expérience en travaillant dans plusieurs structures, à Paris, dans les DOM-TOM (Martinique et La Réunion), en Ardèche et dans le sud de la France. J’ai pu travailler sur des plateaux techniques pour apprivoiser les techniques et les automates, ainsi que sur des sites « périphériques » pour avoir un contact privilégié avec les patients.

Est-ce que pour toi la création de laboratoires par les jeunes, c'est mort ?

Evidemment non, certes cela demande du courage, de l’abnégation et du travail mais la récompense est belle.

J’ai fait médecine pour être indépendant, pour être libre de mes décisions et maitre de mon outil de travail. Face au regroupement de laboratoires, j’ai décidé en octobre 2020 de me lancer dans le projet « un peu fou » de création ex-nihilo de laboratoire.

Le pilier de mon projet était de proposer une biologie de qualité et de proximité à mes patients. J’ai donc trouvé l’emplacement idéal dans un milieu rural à 30 minutes de Montpellier pour installer un plateau technique et permettre ainsi une prise en charge optimale des patients avec un rendu de résultats rapide, une disponibilité accrue auprès des professionnels de santé du territoire et des patients ainsi qu’un environnement chaleureux.

Avec le soutien important de mon entourage, de mes conseils, des fournisseurs, de nombreux biologistes expérimentés et surtout de laboratoires indépendants locaux (PAGES, CBL, LABIO), j’ai ouvert mon laboratoire Biologie du Cœur d’Hérault à Clermont-l’Hérault le 14 juin 2021. Notre participation active lors de la crise du COVID a rapidement permis au laboratoire de se faire connaître et l’implication de toute mon équipe nous a permis de répondre à l’ensemble des attentes de nos patients. 

Et c’est quoi ton quotidien au travail ?

En simplifiant grandement, je dirais 50% chef d’entreprise, 50% biologiste.

D’un côté, une gestion d’équipe, d’un local, un contact permanent, des conseils, un relationnel à établir avec les fournisseurs, la négociation des tarifs,… un environnement nouveau très riche intellectuellement et professionnellement.

D’un autre, le travail de biologiste :

  • un réel contact avec les patients au travers de prélèvements et d’interprétations de résultats
  • un lien particulier avec les professionnels de santé du secteur (médecin, IDE, sage-femme,…) avec contacts fréquents : aide à la prise en charge, échanges sur les examens complémentaires à ajouter, gestion des urgences…
  • une participation active à la gestion du plateau technique : lecture de lames d’hématologie, validation des bilans biologiques, gestion des contrôles qualité etc.

Et après tous ces sacrifices, tu regrettes d'avoir tenté l'aventure ? 

Non, je suis très heureux et fier aujourd’hui du travail accompli. Le laboratoire est ouvert depuis 1 an et c’est une réussite avec aujourd’hui une moyenne de 140 patients par jour, une équipe de 9 salariés et des retours très positifs des patients, de nos différents partenaires et professionnels de santé du secteur. Nous essayons tous les jours d’améliorer nos services en développement de nouvelles techniques pour perfectionner la prise en charge de nos patients.

Il faut être préparé à faire des sacrifices et à travailler beaucoup. Nous n’avons pas de formation durant nos études de médecine sur la création d’entreprise, la gestion des ressources humaines,…mais tout s’apprend et ça vaut le coup. 

Aurais-tu un petit conseil à donner aux jeunes ?

Quand on veut on peut, il y a en chacun de nous un potentiel énorme, il faut foncer si l’envie d’entreprendre est présente.

 

--------

Robin Reynier 

Offres d'emploi

Biologiste médical hospitalier

- Région: Pays de la Loire

- Date de début souhaité: dès que possible


PHC temps plein - Toulon Hopital Sainte Musse

- Région: Provence Alpes Cote d'Azur

- Date de début souhaité: le plus tôt possible


Connectez-vous à votre compte